Porter des perles : des bijoux intemporels !

Depuis plus de 3 000 ans, les perles ont toujours été considérées comme des bijoux que Dame nature nous offre dans différentes formes et couleurs. C’est un classique de la joaillerie, immortalisé par les tendances de mode et le monde du cinéma. Que vous préfériez en acheter en ligne ou bien vous rendre dans une bijouterie à Paris pour vous faire plaisir, les perles symbolisent la pureté, la beauté, le luxe, la sophistication, l’élégance et la féminité ! C’est la tendance qui ne se démode jamais.

Perles : plus qu’une tendance, un véritable classique !

Porter des bijoux en perles est un classique qui traverse le temps et continue de gagner en crédibilité. Le charme des perles vient d’une époque très lointaine. Comme il s’agit d’un bijou rare et coûteux, le port des perles était réservé à l’aristocratie au cours des premiers siècles. Au Moyen Âge, il était interdit aux gens du peuple d’en porter. Ce n’est qu’après la Révolution française que cela a changé.

Aujourd’hui, il est de plus en plus courant de voir des femmes porter des perles. Même s’il ne s’agit pas toujours de perles véritables, c’est un accessoire beau et élégant, capable de transformer une tenue. C’est pourquoi c’est une valeur sûre d’acheter des perles à Paris, et chaque femme devrait se rendre dans une bijouterie pour enrichir sa garde-robe par un collier de perles, ainsi qu’une paire de boucles d’oreilles.

C’est précisément parce qu’elles sont intemporelles et qu’elles représentent symboliquement une promesse de quelque chose de durable, que beaucoup de personnes choisissent d’offrir des perles comme cadeau de fiançailles ou de mariage. De plus, il n’est pas rare non plus que des mères et des grands-mères préfèrent transmettre leurs bijoux en perles à leurs filles et petites-filles.

Les perles sont le résultat d’un processus naturel

Il s’agit d’un mécanisme de protection par les huîtres, une façon de se protéger des corps étrangers qui pénètrent dans ces mollusques. Les huîtres ne sont pas les seuls mollusques à produire des perles : les moules et les palourdes en produisent aussi, mais les huîtres produisent des perles avec le lustre attrayant qui en fait un bijou, et la plupart des perles produites par d’autres mollusques n’ont pas la durabilité des perles des huîtres.

Les perles utilisées en bijouterie sont produites par deux espèces d’huîtres différentes : les huîtres d’eau salée et les huîtres d’eau douce. Ils n’appartiennent pas à la même famille mais ont une caractéristique en commun ; leur intérieur est recouvert d’une substance appelée nacre. C’est ce matériau qui constitue la majorité de la perle.

Les producteurs attendent généralement deux à trois ans après la nucléation de la perle avant de la récolter. Pendant ce temps, l’huître crée plusieurs couches de nacre autour de la perle. Après avoir retiré la perle, l’éleveur peut remettre les huîtres à lèvres noires dans l’eau pour lui permettre de se rétablir avant la nouvelle nucléation. À titre de précision, les huîtres comestibles ne produisent pas de perles.

Les perles noires rondes sont les plus rares

Comme vous l’avez probablement remarqué, les perles existent dans une grande variété de couleurs, notamment le blanc, le noir, le gris, le rouge, le bleu et le vert. La plupart des perles se trouvent dans le monde entier, mais les perles noires sont originaires du Pacifique Sud. Les belles perles noires rondes sont les perles les plus rares que l’on peut trouver. Il est vrai que pour obtenir une perle noire, il faudrait ouvrir plus de dix mille huîtres.

L’huître Pinctada Margaritifera, connue sous le nom d’huître à lèvres noires, est la source des perles noires. Pour former des perles de culture, le producteur doit d’abord insérer un noyau préfabriqué, à partir de la coquille d’un autre mollusque, à l’intérieur de l’huître. L’huître va recouvrir le noyau de nacre, la même substance qu’elle utilise pour recouvrir l’intérieur de la coquille, ce qui donne la perle.

S’il est vrai que la plupart de ces perles proviennent de Tahiti, on trouve des perles Pinctada Margaritifera dans d’autres régions du Pacifique, notamment en Polynésie française, dans les îles Cook, au Japon, à Samoa, aux Philippines, à Tonga, dans le golfe de Californie et au Panama. Seules les perles provenant de la Polynésie française devraient être appelées perles de Tahiti, bien que beaucoup se trompent en disant que toutes les perles noires sont tahitiennes.